La rusticité

Rusticité - Rhododendron 'Mandarin Lights'
Photos © Michel Tardif

La rusticité d’abord

La rusticité des rhododendrons, c’est-à-dire leur capacité à résister au froid, varie d’une espèce, d’un cultivar et d’une région à l’autre. De façon générale, les azalées à feuilles caduques ont une plus grande résistance au froid que les rhododendrons à feuillage persistant sauf pour ceux de la série Finnish qui a été développée à l’Université d’Helsinki en Finlande et qui peuvent résister à des températures de -40 Celsius. Ainsi les ‘Peter Tigerstedt’, ‘Mikkeli’ ‘Helsinki University’, entre autres, poussent déjà au Québec.

Également, les azalées de la série Lights, développée par l’Université du Minnesota sont vigoureux, très florifères et aussi très rustiques résistant à des température de -40 à -34 Celsius. Elles apparaissent au milieu et à la fin du printemps et plusieurs embaument l’air de leur parfum.