Les trucs de plantation

Planter un ou plusieurs rhododendrons dans une nouvelle plate-bande ou en agrandir une, c’est toujours excitant! Cependant, des précautions doivent être prises pour que vos efforts soient récompensés. Soyez attentifs aux trucs de plantation qui suivent car certains d’entre eux sont spécifiques aux rhododendrons.

La zone de rusticité

À la pépinière, choisissez un plant adapté à la zone de rusticité de votre région: celle-ci correspond aux différentes caractéristiques climatiques. Sachez cependant que ce n’est pas un absolu.

Par exemple, si vous avez habituellement une forte accumulation de neige (ayant d’excellentes propriétés isolantes) sur votre terrain, il est possible que vous puissiez avoir du succès avec un rhododendron qui, théoriquement, pousse généralement dans une région au climat un peu plus doux.

La santé du plant

Sélectionnez un rhododendron en santé : feuilles intègres, nombreux boutons, port typique, écorce saine, branches non-cassées etc. Selon les cultivars, il est probable que certains plants n’aient pas encore de feuilles, de fleurs ou de boutons. Cela peut dépendre de la saison et ne signifie en rien que le plant soit en mauvais état.

Malheureusement, les effets de mauvaises conditions de culture ne sont pas nécessairement visibles lors de l’achat mais apparaissent souvent plus tard. Le stress hydrique causé par le manque d’eau est sans doute le plus fréquent problème rencontré.

Les racines

Suite à l’achat d’un plant, si les racines sont nombreuses et serrées autour de la motte, il est recommandé de les défaire délicatement avec les doigts ou avec une griffe en prenant soin de ne pas les briser. Cette action a pour but de favoriser l’enracinement de la plante dans son nouveau site de plantation et de favoriser l’apport en eau au niveau des racines.

Le drainage de l’eau

Un arrosage de la motte avant la plantation vous permettra de vérifier le drainage de l’eau. Si l’eau ruisselle, c’est que la motte est très compacte et sèche. Faites alors tremper la motte dans un seau d’eau avant de procéder à la plantation.

Quand planter un rhododendron

La meilleure saison pour procéder à la plantation est le printemps bien que ce soit aussi possible de le faire à l’automne.

Si vous voulez déplacer un rhododendron que vous avez déjà, transplantez-le immédiatement après la floraison, avant le 15 juin de préférence. Il est toutefois possible de réussir la transplantation plus tard, mais il faut savoir que le risque est plus grand.

Choisissez de préférence une journée nuageuse et/ou pluvieuse, plus fraîche que trop chaude, afin d’éviter un stress additionnel. Assurez-vous d’avoir tout ce qu’il vous faut sous la main afin de procéder rapidement.

Comment faire pour planter un rhodo

Fait étonnant, les rhododendrons se plantent et se transplantent facilement car ils n’ont pas une grosse motte racinaire en proportion de leur taille. La fosse de plantation devrait avoir de 30 à 45 cm de profondeur et environ 90 cm de diamètre, mais les dimensions peuvent varier en fonction de la taille de la motte.

Lorsque vous disposez le plant dans la fosse, assurez-vous que le col du plant conserve la même hauteur par rapport à la surface du sol afin de prévenir le pourrissement. Autrement dit, évitez d’enterrer le plant plus profondément qu’il n’était dans son pot ou dans son ancien emplacement.

Tenez le plan par le bas de la tige principale afin d’éviter de casser des branches. Fait intéressant, le nom éricacée serait issu du mot grec « erico » qui signifie « je casse ». Comblez la fosse avec le terreau approprié en compactant modérément. Les petites racines de surface étant très fragiles, il faut faire attention de ne pas les briser. C’est d’ailleurs pour cette raison que le binage n’est pas recommandé pour les rhododendrons.

L’arrosage après la plantation

Arrosez le plant régulièrement durant les semaines qui suivent la plantation si la pluie se fait rare. Les rhododendrons ne souffrent généralement pas beaucoup de la transplantation si vous suivez les conseils mentionnés précédemment, à condition de ne pas manquer d’eau.

Miser sur un bon départ, c’est un facteur de succès incontournable pour des rhododendrons sains et qui fleurissent abondamment.

Voici les autres articles de la série Rhododendron 101:

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Print
  • PDF
  • email
  • del.icio.us
  • Wikio FR
  • viadeo FR
  • Google Bookmarks
  • MisterWong
Colette Beauregard

Elle est tombée en amour avec les rhododendrons et les cultive avec bonheur. Son jardin se compose de sujets rares et méconnus. Elle s'est impliquée dans le projet de fondation de la Société des rhododendrons du Québec dont elle a été la présidente de 2003 à 2011.

Commentaires

  1. Bonjour Mme Colette!

    Je demeure en outaouais, plus précisément à Montebello, qué.

    Je viens tout juste de faire l’acquisition d’un rhododendron. Pensez-vous qu’il résistera à l’hiver. (zone de rusticité, 4…
    Merci à l’avance pour votre obligeance.

    Bernadette

    • Nicole Lafleur a écrit :

      Quelle est la variété de votre rhododendron, ses feuilles sont-elles persistantes? Est-il protégé des vents?

Commentaires

*